RTTY

Histoire, principes et fonctionnement

Le RTTY

Le radiotélétype ou RTTY est un système de télécommunications dans lequel deux téléscripteurs (également appelés télétypes) communiquent par l'intermédiaire d'une liaison radio.
Le téléscripteur naît réellement en 1874 avec Emile Baudot et son clavier à 5 touches et permet alors d'envoyer 4000 mots à l'heure.  En 1901 avec Donald Muray arrive le téléscripteur avec clavier de machine à écrire et bande perforée.
On peut dire que le RTTY est une évolution directe de la télégraphie. Les premières liaisons radio en RTTY furent réalisées en 1930 par l'armée, puis ce fut les médias qui adoptèrent le radioatélétype. Il n'y a encore pas si longtemps, nous pouvions décoder depuis nos shacks les dépèches de l'Agence France Press au fur et à mesure qu'elles tombaient.

 

 

Sample image Le téléscripteur et les medias


Aujourd'hui, après être passé par des interfaces dédiées, dans la plupart des cas les telescripteurs son nos ordinateurs.

Les premiers appareils utilisaient le code Baudot (Code international : 2). On utilisa plus tard le code ASCII (Code international : 5). La vitesse, 45,45 bits par seconde, montera jusqu'à 200 bits par seconde.

Pour les radioamateurs c'est le "Code international : 2" qui s'applique. Le débit est de 45.45 Bauds avec un espacement de 170Hz entre les deux fréquences.
Par rapport aux modes de communications numériques modernes, le RTTY est extrêmement lent (60 mots minute environ).
Cependant, la combinaison entre un bas débit et une modulation robuste font du RTTY une méthode de communication très résistante à la plupart des formes d'interférences radio. En ce sens, le RTTY n'est devancé que par la CW (morse).

 

Son code

Le code utilisé est le code BAUDOT modifié par donald Murra 1901.
Le CCITT à introduit l'alphabet télégraphique international N° 2 (ITA2) comme une norme internationale.
Ce code est basé sur celui de la Western Union avec quelques changements mineurs.  Un code à 5 moments qui ne permet de transmetre que 32 caractères differents. Pour palier à ce propblème, deux listes de caractère  LETTRE et CHIFFRE furent créées .On passe d'une liste à l'autre avec un caractère dédié. il n'y a pas de code correcteur d'erreur, ni entrelacement, ni code convolutif.

Le caractère est composé d'un bit de start = 1 (space) de 5bits de donnée et de 1.5 bit de stop (mark)

Au niveau des caractères, la synchronisation n'est pas très efficace. si le start ou le stop  n'existe pas le caractère est considéré comme faux. C'est aussi simple que ça.

En présence de bruits sur le signal de réception peut générer des starts et des stops. la seule façon de les limiter est de jouer avec le squelch mais cela reste peu efficace. En contest on n'utilise pas le squelch, cela génère des erreurs lorsque le signal est faible.


Ses caractéristiques

- Le rapport C/N  minimum varie de -6 dB à - 4dB en fonction des logiciels utilisés pour le décodage. La démodulation est assynchrone.
- Le débit est de 45.45 bauds soit  360 caractères par minute.
- La bande passante est d'environ 600 Hz.

 

Sample image Code-Baudot

 

2 modes de modulations sont utilisés :

- FSK ( Frequency Shit Keying)
- AFSK ( Audio Frequency Shit Keying)

Quelle que soit la méthode utilisée, le signal RF transmis sur l'AIR est identique. l'état "marque" est toujours la fréquence RF la plus élevée et l'état "espace" est toujours la fréquence la plus basse.
La station de réception du signal RTTY ne voie aucune différence. La seule différence est la façon dont votre émetteur génère le signal RF.

L'AFSK

On génère les deux fréquences audio et votre émetteur les convertit en fréquences RF "2". Pour des raisons techniques liées à la génération d'harmoniques.
Par exemple, les fréquences audio 1000Hz et 1170Hz ont comme harmonique "2" : 2000Hz et 2340Hz.
Les fréquences recommandées audio sont 2125Hz pour la fréquence audio "MARK" et 2295Hz pour la fréquence audio "SPACE".
Pour l'AFSK, c'est la sortie son du pc qui est branchée sur l'entrée micro du poste. il sera donc important de pouvoir filtrer ce signal de type analogique.
Les filtres de nos transceivers reduisent considérablement le niveau des harmoniques, surtout pour les transceivers traditionnels.

 

Le FSK

La modulation est  directement apliquée sur l'oscilateur de l'emetteur  le risque d'harmornique dans ce cas la n'existe pas. En effet c'est le poste qui génère les 2 tonalités.

Décodage RTTY

Sample image L'interface

Les logiciels

Fréquences conseillées
Bandes (m)   
  Fréquences (Khz)
160   1838 -1840
80   3580-3600
40   7040-7050
30   10130-10140
20   14070-14095
17   18100-18105
15   21070-21100
12   24920-21925
10   28070-28150

Sample image Le Telereader